Démarche globale applicable à un projet en bétons fibrés à ultra-hautes performances (BFUP)

Logigramme extrait des recommandations de l’AFGC de 2013

Stade de conception du projet

  • Soit il existe une carte d’identité complète du matériau. On utilisera alors les lois de comportement de celle-ci
  • Soit il n’existe pas de carte d’identité du matériau. On utilisera alors des lois types prédéfinies par le concepteur

Stade d’établissement du dossier d’exécution :

Épreuve d’études du matériau:

Le matériau est formulé en laboratoire afin d’atteindre les caractéristiques désirées par le concepteur pour l’application projetée.

Ces essais tiennent compte de l’utilisation finale

Les effets de structure et du mode de coulage sont recréés à partir de maquettes de la structure finale ou selon les corps d’épreuve. On recherche ainsi la formulation du matériau dans des conditions économiques raisonnables.

Les essais en vraie grandeur seront réalisés au stade de la convenance.

Objectifs:

  • Préciser la composition de la formule nominale du béton
  • vérifier que la formule permet de satisfaire les spécifications du projet en tenant compte des tolérances de fabrication

Les éléments de base exigés sont:

  • Courbe de comportement en compression (résistance caractéristique, module, et allongement à la rupture)
  • Courbe de comportement en traction (valeur de fct,el et loi de comportement post-fissuration)
  • Densité, porosité, coefficient de dilatation thermique, valeurs du retrait, et du fluage)

D’autres exigences particulières peuvent être imposées :

  • Résistance au gel dégel,
  • Résistance au feu,
  • Mesure directe de chaux libre et pH à cœur,
  • Mesure d’indicateurs de durabilité adaptés aux exigences du projet,
  • Mesure de la résistance à l’abrasion.

Les épreuves d’études doivent par ailleurs vérifier que l’ensemble des exigences sont encore respectées si les proportions des constituants atteignent les valeurs limites tolérées compte tenu des moyens prévus pour la mise en œuvre, ou si des modifications sont intervenues dans la nature ou la provenance de certains composants.

Stade d’établissement du dossier d’exécution :

Carte d’identité disponible chez le fournisseur

Cas par exemple de formules disponibles en pré-mélange à secs

les épreuves d’étude peuvent se réduire à la fourniture au client de l’ensemble des résultats d’essais récents permettant de justifier les caractéristiques annoncées dans la fiche d’identité du produit.

Si certaines spécifications imposées par le marché ne sont pas justifiées dans les fiches du produit, des essais spécifiques sont réalisés pour répondre à la commande.

Stade d’établissement du dossier d’exécution :

Epreuve de convenance

Son but est de vérifier que le béton fabriqué en application de la formule nominale avec les matériaux et les outils de production (malaxage, transport et mise en œuvre) se situe dans les tolérances des épreuves d’études.

A ce stade on met en œuvre le matériau dans les conditions réelles du chantier sur une maquette représentative de la structure réelle, ou on fournit des résultats d’essais justifiant de la réalisation d’ouvrages similaires.

C’est le cas des préfabrications en série ou prototype permettant de qualifier et essayer l’élément de structure dans les conditions réelles ou suffisamment enveloppes.

Les résultats permettent, le cas échéant, d’ajuster les lois de comportement adoptées et d’affiner le dimensionnement

Le tableau de l’annexe 5 des recommandations de l’AFGC de 2013 indiquent les essais à réaliser pour les épreuves d’étude, de convenance et de contrôle, en complément de ce qui vient d’être dit précédemment.

Stade production :

Epreuve de contrôle

Elle constitue le contrôle de conformité du béton aux spécifications du projet.

Des essais spécifiques sont à définir pour assurer le contrôle de production.

L’épreuve de contrôle est réalisée sur des prélèvements de béton frais effectués au moment de l'utilisation du béton, au point le plus près possible de sa mise en œuvre dans l'ouvrage, par exemple au déversement du camion mélangeur ou en sortie de pompe le cas échéant.

Le tableau de l’annexe 5 des recommandations de l’AFGC de 2013 indiquent les essais à réaliser pour les épreuves d’étude, de convenance et de contrôle, en complément de ce qui vient d’être dit précédemment.