Influence du traitement thermique sur les bétons fibrés a ultra hautes performances (BFUP)

Les BFUP peuvent faire l’objet de traitements thermiques qui consistent à porter les éléments à une température relativement élevée (de l'ordre de 90°C) plusieurs heures après la prise du béton.

Ces traitements doivent intervenir après la fin de prise de manière à éviter tout risque de formation d’ettringite différée.

[ettringite : Sel qui se forme au cours de la prise du ciment ou a plus long terme (désignée alors sel de Candlot) en présence de sulfates (par ex. sulfate de calcium présent dans le ciment, pyrite oxydée contenue dans les granulats) ; cette formation s'accompagne d'un gonflement important, généralement préjudiciable à l'ouvrage concerné].

Les Principaux effets de ces traitements sont les suivants :

Atteinte plus rapide des résistances en compression et en traction,

Diminution importante des effets différés de retrait et de fluage une fois le traitement thermique terminé,

Amélioration très sensible des propriétés de durabilité.

L’exemple des panneaux BFUP de la toiture de la Villa Navarre :

A la fin du coulage du BFUP dans le moule, celui est protégé par une « cloche » permettant de conserver un environnement le plus saturé en eau.

Une cure sur 24 heures environ est assurée avant le démoulage.

Des sondes placées dans le produit permettent de contrôler la température pour valider le délai d’attente avant démoulage.

Après démoulage, un temps d’attente de 24 heures a été respecté.

Puis, après application de la protection hydrofuge, le produit a été transporté sur le poste de traitement thermique.

Le produit a reçu un traitement thermique avec maintien de température à 90° pendant 48 heures en ambiance saturée.

L’énergie mise en œuvre a été de la vapeur vive pilotée par une régulation.