Production à grande échelle

L'exemple du stade Jean Bouin.

 

le stade Jean Bouin est habillé d’une enveloppe alvéolaire à double courbure en résille de BFUHP de  20 000 m2 , supportée par une imposante charpente métallique, et constituée de 3 543 panneaux de formes triangulaires pesant chacun environ 1,2 tonne. Trois types de panneaux ont été conçus :

  • des panneaux de résille pour la façade,
  • des panneaux avec inclusion de verre pour la couverture
  • et des panneaux de transition

Au total, 18 moules ont été nécessaires pour la réalisation de ces panneaux. Pendant un an, le préfabricant a ainsi fabriqué ces milliers de panneaux avec une cadence de production élevée, soit plus de 18 panneaux par jour.

Photo emprunté à Techni-moulage (www.techni-moulage.com)

 

Un prototype à échelle 1 a été soumis à une batterie de tests et essais en laboratoire (fatigue au vent , chocs thermiques, chocs mous et durs, cycles de gel dégel, mise en eau des panneaux pour tester l'impérméabilité, essai de résistance mécanique).

 

A la fin du coulage du BFUP dans le moule, celui-ci est protégé dans un environnement fermé (cache) permettant de conserver un environnement le plus saturé en eau.

Une cure sur 24 heures environ est assurée avant le démoulage.

Après démoulage et après application de la protection hydrofuge, le produit est transporté sur le poste de traitement thermique.

Le produit reçoit un traitement thermique avec maintien de température à 90° pendant 48 heures en ambiance saturée. Cette cure nécessite un matériel adéquate, sorte de grande housse permettant de recevoir les panneaux de 9 mètres de longueur.

Après cette cure, le retrait et une grande partie du fluage du BFUP sont réalisés. Les panneaux peuvent alors être transportés sur chantier.