La couverture du stade Jean Bouin à Paris

Dans le cadre de la reconstruction du nouveau stade Jean BOUIN, l’architecte Rudy Ricciotti a imaginé une couverture innovante en BFUP avec l’incorporation de pavés de verre dans les panneaux de toiture. Par souci d’harmonie esthétique, les façades du nouveau stade sont également habillées de panneaux en BFUHP en forme de résille à brins. La surface de cette couverture est de l’ordre de 11.000m²

Description de la couverture BFUHP :
Le rôle de cette couverture est multiple :
- C’est une enveloppe architectonique (la forme globale de la couverture exploite au mieux les hauteurs maximales de prospect du plan local d’urbanisme) avec un impact visuel allégé par l’incorporation de pavés de verre.
- Elle assure le rôle de protection des spectateurs contre la pluie
- Elle supporte les charges climatiques et les charges de maintenance
Pour répondre aux impératifs énoncés ci-dessus, il a été choisi de préfabriquer ces panneaux de couverture avec le Ductal® FM de la société Lafarge.
Cette couverture est composée d’éléments triangulaires nervurés, plans et autoporteurs. Les panneaux sont préfabriqués en usine. Ces panneaux sont ensuite posés sur une structure métallique primaire appelée fléau. Une liaison mécanique est assurée au montage, entre les panneaux Ductal® FM et les fléaux métalliques. Les fléaux sont équipés de chéneaux de drainage des eaux de pluie.
Ces panneaux assemblés par emboîtement lors de la pose, assurent l’imperméabilité de la couverture (Ductal® FM & Verre) et le drainage des eaux de pluie vers les chéneaux incorporés aux fléaux.
Les alvéoles de verre, entourées de leur résiliant, sont incorporées aux panneaux de couverture pendant la phase de moulage dans l’épaisseur de Ductal® FM. Ce procédé d’inclusion de verres au moulage a fait l’objet, lors des études de la maîtrise d’œuvre, « d’une ATEX de conception », jugée favorable par le CSTB, ayant démontré la capacité des panneaux de couverture à être imperméable à l’eau.